Vous êtes ici : AccueilArticlesRecherche › Le CNRS, Télécom…
Imprimer
Recherche

Le CNRS, Télécom Bretagne, l’UBO, l’UBS, l’Ensta Bretagne et l’Enib (tutelles du laboratoire Lab-Sticc UMR 6285) signent un protocole d’accord avec l’Inde

Le 25 janvier dernier le CNRS, Télécom Bretagne, l’UBO, l’UBS, l’Ensta Bretagne et l’Enib (tutelles du laboratoire Lab-Sticc) ont signé un protocole d’entente, MoU (memorandum of understanding) avec l’Institut indien de Technologie de Bombay, un des trois plus grands établissements de recherche indiens. Gilles Coppin, directeur du Lab-Sticc, représentait le laboratoire lors de la signature de l’accord qui a été présenté devant François Hollande et le premier ministre indien Narendra Modi à l’occasion de la visite présidentielle.

Des bourses de doctorat dès juillet 2016

Devang Khakhar, directeur de l’IIT de Bombay, Patrick Nédellec, directeur de la coopération internationale du CNRS, Gilles Coppin directeur du Lab-STICC et Srinivas Kaveri, directeur du bureau du CNRS en Inde lors de la signature de l’accord d’entente.

Devang Khakhar, directeur de l’IIT de Bombay, Patrick Nédellec, directeur de la coopération internationale du CNRS, Gilles Coppin directeur du Lab-Sticc et Srinivas Kaveri, directeur du bureau du CNRS en Inde lors de la signature de l’accord d’entente.

Étroitement associé à un partenariat entre Thales et l’IIT de Bombay, cet accord va permettre la mise en œuvre de plusieurs thèses Cifre[1]  financées par l’industriel, pour des étudiants indiens qui seront accueillis au Lab-Sticc. Le laboratoire breton a en effet été choisi par Thales pour son expertise en électronique, électromagnétisme et ingénierie de systèmes complexes qui représentent leurs domaines de collaboration privilégiés depuis de nombreuses années. Les étudiants sélectionnés pour les bourses de doctorat auront un directeur de thèse en Inde et un co-superviseur en Bretagne dans une des équipes de recherche du laboratoire Lab-Sticc.

Patrick Nédellec, directeur de la coopération internationale du CNRS et Devang Khakhar, directeur de l’IIT de Bombay échangent l’accord signé par l’ensemble des parties devant le Premier ministre indien, Narendra Modi et le président de la République française, François Hollande. Crédits photos : Jean-François Pinton.

Patrick Nédellec, directeur de la coopération internationale du CNRS et Devang Khakhar, directeur de l’IIT de Bombay échangent l’accord signé par l’ensemble des parties devant le Premier ministre indien, Narendra Modi et le président de la République française, François Hollande. Crédits photos : Jean-François Pinton.

Pour Gilles Coppin, directeur du Lab-Sticc « cet accord nous offre une opportunité unique de jouer un rôle clé dans la collaboration scientifique entre la France et l’Inde tout en renforçant notre partenariat privilégié avec Thales. »

Srinivas Kaveri, directeur du bureau du CNRS en Inde, a déclaré: « Ce programme unique ne sert pas seulement à favoriser la collaboration scientifique entre l’Inde et la France, mais aussi à développer l’innovation industrielle tout en permettant aux étudiants d’acquérir des connaissances immenses. »

 L’accord breton parmi les 13 accords signés par la France

Gilles Coppin directeur du Lab-STICC (à droite de la photo) a pu échanger avec le ministre de la Défense et président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian et ainsi faire connaître les activités de recherche et les différents projets du Lab-STICC. Crédits photos : Didier Lemoine

Gilles Coppin directeur du Lab-Sticc (à droite de la photo) a pu échanger avec le ministre de la Défense et président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian et ainsi faire connaître les activités de recherche et les différents projets du Lab-Sticc. Crédits photos : Didier Lemoine

Cette signature a eu lieu lors de la visite du président de la République française, François Hollande et du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian en Inde. Cet accord fait partie des 13 accords signés par la France.

 

 

 

 

 

 
 
 
[1] Le dispositif Cifre -Conventions industrielles de formation par la recherche- subventionne toute entreprise de droit français qui embauche un doctorant pour le placer au cœur d’une collaboration de recherche avec un laboratoire public.
 
 Laisser un commentaire

Nom*

Courriel*   Créer une icône

Site web

Anti-spam :* somme de 1 + 10 ?

(Comment créer une icône / un avatar ?)