Vous êtes ici : AccueilArticlesEntreprises › Lancement du projet LoRa…
Imprimer
Entreprises

Lancement du projet LoRa FABian : déploiement d’une couverture radio longue portée pour les objets communicants à Rennes

Le projet LoRA FABian a pour but de déployer une couverture radio dans le centre ville de Rennes afin de favoriser l’expérimentation de nouveaux usages dans le domaine des objets communicants. 

Borne LoRa en test sur le campus rennais de Télécom Bretagne.

Borne LoRa en test sur le campus rennais de Télécom Bretagne.

La couverture radio sera permise par l’installation de bornes LoRa (technologie Long Range de Semtech) qui permettent une connectivité bi-directionnelle dans un rayon d’environ 3 km en milieu urbain. Le projet s’appuie sur le LabFab de Rennes pour la réalisation d’objets communicants. En plus de la connectivité offerte aux participants, un des buts du projet est d’architecturer les services autour des protocoles ouverts (DNS, CoAP/HTTP, ETSI M2M) pour une meilleure intégration dans l’Internet. Finalement, en étendant la couverture, il sera possible de tester les possibilités de mobilité entre bornes LoRA. Les développements seront ouverts en open source de manière à pouvoir étendre l’expérimentation à d’autres territoires.

La première borne est installée dans les locaux de Télécom Bretagne. Une seconde sera installée au LabFab dans les locaux des Beaux-Arts de Rennes. Celui-ci proposera des ateliers pour guider les makers dans le développement de leurs projets LoRa FABian.

Quatre partenaires contribuent au lancement du projet :

  • La société Kerlink met à disposition du projet des bornes radio Lora qui permettent de déployer le réseau d’accès Long Range.
  • Télécom Bretagne apporte sa compétence en architecture et protocole réseaux, notamment pour tester des applications pour l’Internet des objets et la standardisation vers la 5G.
  • La startup Wi6Labs fournit aux makers souhaitant connecter des objets communicants à ce réseau des shields Arduino dédiés. Ils seront distribués en open source hardware avec une interface simple de développement.
  • L’AFNIC (Association Française pour le nommage de l’Internet en Coopération) étudie une utilisation innovante du DNS pour gérer les objets et leur mobilité.

« En offrant du matériel open source et en libérant les communications, on va produire de nouveaux trafics que l’on va devoir apprendre a gérer » s’enthousiasme Laurent Toutain, porteur du projet qui ambitionne avec celui-ci de structurer une offre intégrée autour des protocoles de l’Internet.

Contact : Laurent Toutain, professeur au département Réseaux, sécurité, multimédia – laurent.toutain@telecom-bretagne.eu

Lire aussi :
– Naissance de Wi6Labs, une solution pour réseaux de capteurs sans fil, sécurisés et faible énergie, accompagnée par l’incubateur de Télécom Bretagne 

 

2commentaires
  • Le grand bazar du matériel open source | A la source # 25.11.2014 / 15:14 › répondre

    […] L’école Télécom Bretagne a présenté officiellement sa solution pour faire communiquer entre eux plusieurs objets. Avec l’humour habituel des informaticiens, ils l’ont appelée Lora Fabian (pour LOng RAnge radio et Fabian, sans doute à cause du Fablab de Rennes, partenaire). Les objets du réseau pourraient être divers capteurs de lumière, de température, d’humidité, de présence… Les chercheurs sont très ouverts et espèrent que le caractère open source de leurs technologies stimulera les imaginations. Une antenne serait aussi déployée à Grenoble d’ailleurs (et l’objet qui marcherait à Grenoble serait bien sûr reconnu par le réseau de Rennes !). La technologie repose sur un module radio connectable aux micro-controleurs Arduino (et donc à l’objet qu’on veut faire communiquer). Les informations passent à une antenne radio de grande portée installée dans la ville. Celle-ci fait le lien avec l’Internet, notamment le web, pour recueillir les infos et les afficher sur un smartphone par exemple. En démonstration, un téléphone allumait des LED et indiquait leur état… Cela rappelle la solution de l’entreprise française Sigfox, leader de ces technologies. Mais cette dernière est «fermée» alors que les rennais prônent l’ouverture afin d’imaginer des applications plus facilement. «L’internet des objets nous pousse à inventer des choses. Nous sommes comme au début des années 1980 avec les premiers ordinateurs. On peut tout imaginer !», a exposé Laurent Toutain, de l’école d’ingénieur Télécom Bretagne, à l’origine du projet. […]

  • Quidam # 13.7.2015 / 16:56 › répondre

    LoRa Fabian… Donc LoRa™… Donc pas de LoRaWAN™ en vue…? Ça peut être pas mal histoire d’avoir un protocole unifié entre les appareils avec Froggy Factory. Pardon, Wi6labs ^^

Nom*

Courriel*   Créer une icône

Site web

Anti-spam :* somme de 1 + 10 ?

(Comment créer une icône / un avatar ?)